LES COMEDIENNNES

Kahena Saighi

Kahena SaighiComédienne depuis bientôt 10 ans, elle fait ses premiers pas au théâtre, au cours de Véronique Nordey. Une collaboration de plus de 3 ans va démarrer et se concrétiser avec la création de la cie Balachova. Le spectacle le plus marquant est "Iphigénie, ou le pêché des dieux" de Michel Azama où elle y joue le rôle titre, au théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis, à l'automne 1999.

La même année, elle fait sa première expérience au cinéma aux côtés de Samuel Lebihan dans "total western" d'Eric Rochant, réalisateur avec lequel elle va retravailler d'abord sur un spot publicitaire contre la discrimination racial, et plus récemment sur son dernier film "l'école pour tous".

Elle enchaîne les petits rôles au cinéma et surtout à la télévision pour des séries (Navarro, PJ, Julie Lescaut) et des téléfilms tel que "Fabio Montale" avec Alain Delon, sous la direction de José Pinhéro, ou "le doux pays de mon enfance" de Jacques Renard avec Daniel Russo. Entre deux tournages, elle donne beaucoup de lectures théâtrales dans des lieux comme le théâtre 95 de Cergy-Pontoise, le Magic cinéma de Bobiny, les Estivales de Perpignan, ou encore pour la radio France Culture.

Elle se met à danser le tango argentin, pour son plaisir, mais très vite, elle est sollicitée par des danseurs professionnels qui l'embauchent pour les accompagner sur des contrats. C'est ainsi que depuis 5 ans, elle a dansé pour Gotan Project au festival des vieilles charrues, et en tournée au portugal; elle a accompagné d'autres groupes de tango, puis a intégré la cie argentina Annibal Pannuzio avec laquelle, elle est partie faire une tournée d'un mois en Italie, etc.


 

Nadine Servan

Formation : conservatoire de Toulon, Cours Perrimony, cours Simon, stages Andréas Voutsinas.

Elle débute au théâtre de la porte Saint Martin avec un premier rôle. En tournée Karsenty ou à Paris, elle est la partenaire au théâtre de Darry Cowl, Jean Galand, Claude Pieplu, François Perier, Jean Pierre Darras, Maria Casares … sous la direction de St. Lorenzi, J. Mauclair, V. Tanase, R. Monod, G. Vitaly, C. Leguillochet, A. Maestrati, Michael Batz.

Après sept années d'interruption pour des raisons personnelles, elle interprète de nombreuses pièces de J.J. Varoujean à Paris. D'Andrée Chédid, elle crée « Lucy La Femme verticale » qu'elle joue à Paris, en Province, et aux Antilles. Avec Michael Batz, elle participe au spectacle Chanson pour le Chili et une Ardente patience d'Antonio Skarmetta.

Dans ces derniers mois, toujours d'Andrée Chédid, elle se produit dans des soirées poétiques qu'elle joue en France et en ce mois de janvier 2005, en Palestine.

Au cinéma et à la télévision, elle tourne avec C. Autant Lara, S. Lorenzi, Jean Dewever, A. Maestrati, L. Iglésis, J.L. Muller, C. Barma etc…


 

Marti Soler i Gimbernat

Marti Soler i Gimbernat est né a Barcelone le 23 novembre de 1978.

Après avoir travaillé très jeune comme marin et jardinier, il rencontre le cirque et le théâtre dans la rue.

En 2001, il suit une formation de base en arts du cirque de deux ans à l' école du cirque Rogelio Rivel de Barcelone et il se spécialise pendant trois ans à l'académie national des arts du cirque Fratellini. Là, il démarre un travail de portés acrobatiques avec Agnés Fustagueras i Puig.

Un projet de vie professionnelle autour de portés acrobatiques est né de cette rencontre. L'intentionnalité du geste acrobatique, le théâtre gestuel et le cirque comme moyen de lutte social sont au cœur de leur projet.


 

Agnés Fustagueras i Puig

Agnés Fustagueras i Puig est née à Terrassa le 26 mai 1982.

En 2000, elle décide d'arrêter l'athlétisme de haut niveau pour faire de nouvelles expériences.

Elle participe à des ateliers de trapèze et plus tard elle suit une formation de deux ans à l'école du cirque de Barcelone.

Elle se spécialise avec Marti Soler pendant trois ans à l'académie nationale des arts du cirque Fratellini où ils développent un travail de portés acrobatiques. Pouvoir s'exprimer ensemble et individuellement à travers un langage acrobatique.


 

Diane Vaicle

Diane Vaicle, 24 ans aujourd'hui, depuis toujours baignée dans un environnement artistique grâce à son papa musicien, commencera comme beaucoup de petites filles par rencontrer la grande et merveilleuse danse classique.

Malheureusement ou heureusement, les efforts et la rigueur accordés à cette technique ne lui ont pas permis d'accéder au monde des petits rats.

Cependant, la découverte du théâtre et du cirque en pleine période juvénile lui ont ouvert des portes vers un terrain de jeu plus vaste à son goût.

Embauchée dans sa compagnie fétiche, la cie Matéria Prima, physical theater à Nancy au lendemain du baccalauréat, elle décide en parallèle de se consacrer à la technique du tissu (spécialité de cirque).

Le voyage dans le monde du spectacle commence alors.

Pendant 2 ans, elle rencontre et travail dans plusieurs compagnies (cie la strada, théâtre/cirque, les chantiers de cirque, cirque improvisé…), avant de se poser pour une durée de 3 ans dans l'antre de l'académie fratellini (école supérieur des arts du cirque, St Denis).

Aujourd'hui sortie de l'ombre de l'apprentissage, c'est le moment d'aller toucher le soleil.

En électron libre, sans réellement savoir dans quelle case on la range, tantôt danseuse, tantôt aérienne mais surtout joueuse, elle s'élance dans l'air, retrouve la cie Matéria Prima et se lance à la recherche d'autres corps perdus afin de ne jamais manger à l'heure


 

Léo Mélo

Après le conservatoire de musique et de théâtre à Porto Alegre (Bresil) et Lisbonne (Portugal) où il travaille plusieurs formes musicales (Ecoles des musiques afro-cubaines- Ecole de recherche vocale et sonore Jorge Lopez- Etudes de violoncelle et de guitare), il joue avec certains maîtres du théâtre international Augusto Boal, Adolfo Gudtkin,Julian Beck…

Auteur, compositeur et interprète pour les groupes Maniseros, Alma y Corazon, Rumbo Sur ,qu'il a formé.

Composition et interprétation des musiques des pièces de théâtre Chanson pour le Chili, Une Ardente Patience-Compagnie yorick , Valentin le roulottier et La forêt rouge de Pascale Tedès, Le forgeron et la mort …

Comédien pour les spectacles Le Carambole Pascal Tedes, Les années sales Del fuegos, Sur les frontière, Crève la geularde, Chanson pour le Chili, Une Ardente Patience…

Responsable d'ateliers de théâtre au Centre culturel sud américain de Clichy et au sein de Yorick au théâtre Gerard Phillipe de Saint-Denis, au Forum culturel de Blanc-Mesnil…


 

Antonio Portanet

Antonio PortanetIl réside depuis 1970, successivement à Lisbonne, New York, La Paz (Bolivie) et Paris.

Dans les années 70 il s'est produit dans de nombreux concerts au Portugal. Publie deux LP Muertes et Noche de cuatro Lunas sur des textes de poètes espagnols contemporains.

Aux USA, il crée des musiques et des chorégraphies de spectacles et donne une série de récitals, dont « Poète à New York » de Lorca (une première mondiale).

Il compose la musique du film «Les enfants de septembre» primé à la Havane (1992).

A Paris, il participe à une anthologie du flamenco avec un de ses thèmes et intervient au concert en hommage au maître Rostropovitch (1997).

Il a écrit le livret de l'Opéra «L'Âme de Martin Fierro» de G. Di Giusto (Paris 2005). Quezada


 

Victor Quesada-Perez

Victor Quezada-Perez est comédien, auteur et metteur en scène.

De double nationalité française et chilienne, il s'est très tôt passionné pour le théâtre hispanophone.

Il en a monté plusieurs textes majeurs, entre autres Lorsque Cinq ans seront passés de Federico Garcia Lorca, Splendeur et Mort de Joaquin Murieta de Pablo Neruda, et La Nuit des Assassins de José Triana, programmé au Festival Avignon OFF 2002.

Il est l'auteur d'une pièce inspirée du dialogue qu'il ne cesse d'entretenir avec la culture chilienne contemporaine, Victor Jara ou la mort d'un Poète, programmé au Festival Avignon OFF 2003, dans le cadre des commémorations du coup d'Etat militaire du général Pinochet au Chili en 1973.

Depuis 2005, il travaille essentiellement autrous du clown de théâtre et des pièces de théâtre écrites par Matei Visniec notament Petit Boulot pour Vieux Clowns, L'Histoire du Communisme raconté à des Malades Mentaux.

Comédien porfessionnel depuis l'âge de 17 ans il joue dans de grandes pièces du répertoire contemporain : La Maison de Bernarda Alba de Federico Garcia Lorca, Grand'peur et Misère du Troisième Reich de Bertolt Brecht, Le Roi se Meurt d'Eugène Ionesco, Huis-clos de Jean-Paul Sartre, et classique : Le Roi Lear et Tout est bien qui finit bien de William Shakespeare, Barouffe à Chioggia de Carlo Goldoni, Platonov d'Anton Tchekov.

Il est également régulièrement présent dans la plupart des créations de la Compagnie SOUROU, dirigée par Marcos Malavia, son maître de masque.


 

Michael Batz - Parcours Artistique

Michael Batz

Après des études universitaires à Cologne et à Birmingham, ainsi qu'à la Royal Academy of Dramatic Art, Michael Batz a commencé sa carrière de metteur en scène au Old Vic de Bristol, avant de s'installer à Londres. C'est là qu'il fonde sa compagnie Yorick Internationalist Theatre, la seule troupe de théâtre internationale de Grande-Bretagne, formée d'artistes du monde entier, exilés ou réfugiés pour nombre d'entre eux. Avec Yorick, il a monté de nombreux spectacles provocateurs et stimulants, dont de nombreuses créations d'auteurs inédits en Grande-Bretagne.

Il a travaillé en contact étroit avec des auteurs comme George Tabori, Bernard-Marie Koltès, Heiner Müller, Gabriel Garcia Marquez, Isabel Allende et Dario Fo, mettant en scène de nombreuses créations de leurs œuvres, étant souvent le premier à apporter ces pièces sur la scène britannique. Tous ces auteurs sont devenus des amis proches, et certains comptent parmi les parrains de La Compagnie Yorick. Un des premiers grand succès de Michael Batz a été sa production au Festival d'Édimbourg (où elle fut récompensée) de la dernière pièce de Federico Garcia Lorca, Comedia Sin Titulo, cinquante ans après l'assassinat de l'auteur. Par la suite, il a remporté d'autres succès dans ce festival avec ses productions des pièces de George Tabori, dont Mein Kampf-Farce. Michael Batz a également travaillé à Moscou et Haifa.

À ce jour, la plus importante création de Michael Batz a été la première mondiale de la version scénique de La Maison aux esprits, le grand roman d'Isabel Allende sur le Chili, qu'il a adapté avec l'auteur et qui a abouti à une extraordinaire production épique en deux parties, racontant, avec émotion, cette histoire importante.

Michael Batz et Isabel Allende

Michael Batz et Isabel Allende durant les répétitions de LA MAISON AUX ESPRITS

Michael Batz a installé sa compagnie en France depuis 2001, où il réalise désormais ses créations. Il a dirigé des ateliers professionnels dans plusieurs centres dramatiques nationaux, dont un stage AFDAS au Théâtre Gérard Philipe de St Denis. Il a été conseiller artistique de Christian Schiaretti sur sa production de Mère Courage et d' Adel Hakim sur la Commedia dell'Arte pour Les Jumeaux vénitiens de Goldoni au Théâtre d'Ivry.

Au printemps 2003, il fait sa première création en France, La Femme Fantôme de Kay Adshead, à l'apostrophe - Scène Nationale de Cergy-Pontoise et du Val d'Oise et au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis – CDN. Ce spectacle a été repris au Théâtre Gérard Philipe pour un mois après avoir été jouée à la fête de l'Humanité. La pièce a été ensuite jouée au Théâtre Vidy-Lausanne en Suisse pour un mois fin 2003 et au Festival Européen de Stuttgart en Allemagne. Plus d'une centaine de représentations : TN de Toulouse, CDN de Limoges, scène nationales de Guadeloupe, Bar-le Duc et Cergy-Pontoise… tournée CCAS… 3 représentations spéciales seront jouées pour le quartier de la goutte d'or au Lavoir Moderne Parisien en novembre 2007.

Michael Batz et George TaboriGeorge Tabori avec Michael Batz et Bertold Brecht

Il a créé également à l'occasion du trentième anniversaire du coup d'état contre Salvador Allende le spectacle Chanson pour le Chili, collage de textes de Pablo Neruda et Victor Jara, au Théâtre de L'Épée de Bois à la Cartoucherie le 11 septembre 2003 et à L'apostrophe scène nationale de Cergy Pontoise et du val d'Oise en 2004. (Le spectacle a ensuite tourné : Festival d'Avignon, Nîmes, Forum Culturel Blanc-Mesnil…)

Il a mis en scène Fragments d'Humanités, écrit par 10 auteurs, Aurélie Filippetti, Nathalie Fillion, Carole Frechette, Mohamed Kacimi, Susana Lastreto, Fabrice Melquiot, Eddy Pallaro, José Pliya, Jean-Pierre Simeon, et Elsa Solal, - une commande créée à l'occasion des 100 ans du journal L'Humanité, à la Fête de l'Humanité en 2004 et au Forum Culturel du Blanc-Mesnil, Théâtre d'Auxerre, à la scène nationale d'Albi et pour deux semaines au Théâtre International de Langue Française à Paris.

En mars 2005, il met en scène Une Ardente Patience d'Antonio Skarmeta, adapté de sa pièce et de son roman par M. Batz, à la scène nationale de Cergy-Pontoise pour un série de représentations. Reprise la saison suivante à L'apostrophe pour une deuxième série.

Michael Batz et Dario FoDario Fo et Michael Batz en répetition
de Fabulazzo Osceno

Michael a mis en scène la création belge de La femme fantôme au Théâtre de Poche à Bruxelles en novembre 2005, jouée un mois et reprise pour un autre mois en janvier 2007. Cette version continue de tourner en Belgique. Prix du théâtre belge 2006.

Il crée Red Devils (Les Diables Rouges) de Debbie Horsfield au Théâtre des Carmes (festival d'Avignon 2006) et à Alizay (Normandie). Puis le spectacle a été joué au Théâtre 95 à Cergy, à Saint-Denis, Sevran, Pierrefitte. La tournée se poursuit et le spectacle a été présenté au Grand Parquet à Paris, du 11 au 23 décembre 2007, au théâtre municipal de Roanne (Loire) en janvier 2008 et au Lavoir Moderne Parisien en juin 2008.

En novembre 2006, il met en scène Comédie sans titre de Federico Garcia Lorca à l' Académie de cirque Fratellini. Le spectacle a été repris au Théâtre 95, au théâtre de Sevran, et pour 2 semaines au théâtre de Pierrefitte pendant la saison 2007/2008. Parallèlement, il a créé un spectacle cabaret No Pasaran-L'Espagne au Cœur, qui a été joué à Saint-Denis, Aubervilliers et à la fête de l'Humanité.

À la fin de la saison 2007/2008, il a créé une nouvelle pièce de l'auteur de La Femme fantôme, avec les lycéens de Saint-Denis, Lady Cool, Lady Thune, Lady Love et Lady Vine, pièce spécialement écrite pour les jeunes.

Michael Batz est le directeur artistique du Festival Salvador Allende qui s'est déroulé, à Paris et en Ile de France, du 11 septembre au 11 décembre 2008, en célébration du centenaire de la naissance de Salvador Allende. Le festival comprend des expositions, débats et colloques, une journée de cinéma-documentaire, et des concerts de musiciens chiliens de renommé comme : Angel Parra, Inti Illimani, et Quimantu. Sa mise en scène de Chanson pour le Chili a été repris dans le cadre de ce festival et joué au Cabaret Sauvage, à l'Espace Jemmapes, au Théatre Jean Vilar de Vitry, au Dansoir de Karine Saporta, et devant 1200 spectateurs au folies Bergères.

Pour 2009, il va mettre en scène avec sa compagnie la pièce la plus récente de Kay Adshead, Bones (Les os) au Théatre 95-scéne conventionnée, à Cergy.

Expert de la Commedia dell'arte, il a travaillé en Italie presque deux ans avec Feruccio Soleri, Amleto Satori et Dario Fo.

Fort de sa connaissance du théâtre élisabéthain, il a enseigné cette matière à l'université de Londres et dans des écoles de théâtre en Angleterre. Il a aussi enseigné la théorie lacanienne du cinéma à l'université de Londres.

De 2003 à fin 2006, La Compagnie Yorick a été en résidence à L'apostrophe-scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d'Oise. De 2006 à l'été 2010, la compagnie à été en résidence avec les villes de Sevran et Saint-Denis. Depuis Octobre 2010 elle est en résidence au Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine (94) pour trois ans. La compagnie est conventionné par la région Île-de-France depuis 2006.

La compagnie est parrainée par Dario Fo et jusqu'à sa mort en 2010 par George Tabori.

 

Valérie Suner

Après son diplôme d'études universitaires en lettres modernes, Valérie Suner a suivi des cours d'art dramatique, sous la direction d'Alain Milianti (directeur du centre culturel du Havre) et de Jean Brassat (Centre Dramatique de La Courneuve).

En 1990, elle suit un atelier de formation et de recherche pour acteur dirigé par Ivo Krobot et Michal Laznovsky au Nouveau Théâtre d'Angers. Ensuite, elle co-dirige avec ces derniers la compagnie franco-tchèque de théâtre de recherche, Théâtre Ensemble : elle y adapte, entre autres, Le Serpent de Mircéa Eliade en collaboration avec le Théâtre National de Cluj en Roumanie et le Centre Culturel Roumain de Paris.

Elle est ensuite assistante de Michel Fagadau, le directeur de la Comédie des Champs-Elysées pour les spectacles Dans notre petite ville d'après Aldo Nicolaï, Du sexe de la femme comme champ de bataille dans la guerre de Bosnie de Matéi Visniec, La ménagerie de verre de Tennessee Williams, Dîner entre amis de Donald Margulies, Les petites femmes d'après Guy de Maupassant, On ne sait comment de Luigi Pirandello, Karma de Jean-Louis Bourdon et Love de Murray Schisgal.

Elle coache des acteurs tels que Didier Sandre, Marie-Christine Barrault, Antoine Basler, Micheline Boudet, Patrick Chesnais, Catherine Frot, Isabelle Gélinas, Sam Karmann, Jean-Pierre Malo, Josiane Stoléru et Fanny Cottençon.

Elle suit une formation sur les techniques de gestion des entreprises culturelles en 2000 à l'AGECIF à Paris sous la direction de Pierre Hivernat.

Elle est alors conseillère artistique de Gabriel Garran, directeur du Théâtre International de Langue Française au Parc de la Villette. Elle se chargera, entre autres, de l'organisation du festival Parloir du 19ème.

Depuis 2003, elle est directrice adjointe de Yorick et collaboratrice artistique du metteur en scène, Michael Batz pour les spectacles : Chanson pour le Chili d'après les textes de Pablo Neruda et Victor Jara, créé à la scène nationale de Cergy-Pontoise et au Théâtre de l'Épée de Bois, La Femme Fantôme de Kay Adshead, créé dans une première version, à la scène nationale de Cergy-Pontoise, au Théâtre Gérard Philippe de St-Denis et au Théâtre Vidy à Lausanne et dans une deuxième version au Théâtre de Poche à Bruxelles; Fragments de l'Humanité à l'occasion des 100 ans du journal L'Humanité au Forum culturel du Blanc-Mesnil ainsi que Ardente Patience d'Antonio Skarmeta à L'apostrophe.


© 2006 - 2017 Yorick

création site Internet: netalapage


Yorick - Théâtre
Comedie Sans Titre - Pièce de Théâtre